Actualités

Neurocercle – Neurocercle – Neurocercle – Neurocercle – Neurocercle – Neurocercle -Neurocercle

Le dossier de la séance du 16 mai est ici sur dropbox
Le dossier général de toutes les séances est ici sur dropbox
La liste des livres empruntables est ici sur dropbox

***********************

Prochaine séance :

L’intelligence animale

Mercredi 20 septembre 2017 – 18h-20h
Maison des Associations de Grenoble, 6, rue Berthe de Boissieux – salle de conférences – Entrée libre.

par Jeanny Hérault, professeur d’Université retraité, qui a dirigé le Master de Sciences cognitives de Grenoble et une équipe Réseaux neuronaux et perception visuelle.

Mon chien, il ne lui manque que la parole… Tout un chacun a eu des expériences personnelles, lu des livres, assisté à des émissions télévisées ou radiophoniques, vu de multiples vidéos YouTube sur l’intelligence des animaux.
Au-delà du merveilleux et du sensationnel distillé par certains médias, des croyances et des a priori, des controverses entre spécialistes, il m’est apparu nécessaire de faire une mise au point. Il a d’abord fallu revenir aux sources : les articles de revues scientifiques publiés dans le domaine de l’éthologie sur la cognition animale. Il a fallu ensuite organiser ces données sous une forme « synthétique » et suffisamment documentée (bien que non exhaustive) pour être accessible au non-spécialiste. L’exposé s’organise comme suit :
L’intelligence étant une notion principalement relative à l’Homme, on commencera par rappeler la position de celui-ci au sein de l’évolution dans le règne des vertébrés.
Ensuite, l’intelligence animale sera considérée sous deux angles principaux :
– Le traitement cognitif du monde physique
– Le traitement cognitif du monde social
Dans le premier axe, on étudiera les notions de la permanence de l’objet, de la rotation mentale, de la catégorisation et de l’utilisation d’outils.
Dans le second axe, on abordera la représentation de soi, la théorie de l’esprit, l’empathie et la notion de mort, la communication et le « langage », l’humour et le rire (oui !), la ruse et le mensonge.
Chaque item sera analysé et commenté à partir d’expérimentations sur l’animal en laboratoire ou d’exemples d’observations scientifiques en milieu naturel, bon nombre d’entre eux seront illustrés par des vidéos choisies pour leur exemplarité.
En conclusion, on discutera de ce qui relève de l’anecdote, de l’expérimentation en laboratoire et de l’observation en milieu naturel, du risque d’anthropomorphisme dans l’analyse des résultats et du risque « d’humanisation » de l’animal au contact des expérimentateurs. Au-delà de l’étonnement suscité par certains exemples, on se posera la question de distinguer entre « intelligence » et « comportements intelligents ».

***********************

Dernière séance passée :

Neurosepticisme II : Les neurosciences au-delà du cerveau.

Mercredi 14 juin 2017
Maison des Associations de Grenoble, 6, rue Berthe de Boissieux – salle 223 –
Entrée libre dans la limite des places.

Débat précédé d’une brève présentation par Claude Marti des deux dernières parties (Jamais seulement le cerveau, Le cerveau social) de Neuroscepticisme de Denis Forest (Ithaque 2014).
Le troisième chapitre aborde le problème de la localisation précise des activités mentales. Sont-elles nulle part, dans le corps entier, dans un espace collectif ?
Enfin le quatrième examine le cas des Neurosciences sociales.
Il s’agit de souligner le rôle du corps et de l’environnement, social en particulier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s